Bib’n blog : Animal de légende, le dragon (2)

« Pour aller plus loin dans l’explication scientifique, on peut confronter le mythe de l’animal légendaire avec la réalité paléontologique. Dans le passionnant ouvrage Dragons entre sciences et fictions, édité par le CNRS en 2006 – ouvrage épuisé mais consultable en bibliothèque comme nous l’indique le CCFR – , Philippe Taquet éclaire d’un jour nouveau ces croyances superstitieuses du passé :

“Les hommes des temps anciens ont été très certainement frappés par la découverte fortuite de restes enfouis dans le sol, d’ossements gigantesques et de crânes aux formes bizarres, qui furent interprétés comme la preuve de l’existence de créatures monstrueuses.”

Illustration tirée du livre de Conrad Gesner : Historiae animalium. [3 vol.] Francfort : [T.1 Cambierian 1603, T.2 Jean Wechel 1585, T.3 1555]. Fonds ancien de la Bibliothèque d’Auch n°1916

Rien d’étonnant donc à ce que des ossements de dinosaures ou de mammouths trouvés dans le sol aient pu générer des idées de créatures monstrueuses. Il ne faut d’ailleurs pas s’en plaindre : l’invention des mythes fait partie de la construction psychique des individus et engendre la création artistique indispensable à toutes les sociétés humaines. Ainsi les dragons ont nourri l’imaginaire des écrivains, peintres, sculpteurs et dans nos livres anciens, si chers à mon cœur de bibliothécaire, on peut voir des dragons de toutes sortes, comme vous pouvez le voir avec les illustrations de cet article. On comprend en voyant ces représentations à quel point cet animal légendaire a pu revêtir d’aspects différents que ce soit le dragon de l’ouvrage d’Olaus Magnus, Historia de gentibus septentrionalibus, clairement identifiable avec son corps écailleux de serpent, ses ailes et ses pattes griffues, ou encore les serpents de Conrad Gesner dans son Histoire des animaux avec une mention spéciale pour l’animal à sept têtes qui s’apparente aux dragons, malgré l’absence d’ailes. Quand on sait que Conrad Gesner est considéré comme un des pères de la zoologie, on conçoit mieux à quel point l’existence de ces créatures fantastiques était bien réelle pour lui et les hommes de son temps.


De nos jours, les dragons font encore abondamment partie de l’imaginaire et de la création humaine, sans oublier, tous les douze ans, à l’occasion du nouvel an chinois, la célébration par les asiatiques de cet animal mythique, symbole de bravoure, de noblesse et de chance. En cette année 2012, assez sombre au regard de l’actualité, espérons que le dragon, dont c’est la grande fête, remplira ce rôle bénéfique qu’on veut bien lui attribuer… »

À suivre…

Merci à la bibliothèque du Grand Auch pour les photos de ses fonds patrimoniaux.

6 réflexions sur “Bib’n blog : Animal de légende, le dragon (2)

  1. Bonjour,
    Pour l’instant, il a copieusement craché son feu… bien que le pire soit sans doute du côté des cracheurs de venin qui terrorisent le monde entier. 😦

    • Cet article écrit en 2012 trouve une résonance singulière avec l’actualité. Tout ce gaz qui bouillonne en mer va considérablement aggraver les problèmes climatiques. Les dragons modernes sont terrifiants…

    • Les articles intitulés Bib’n blog ont été écrits il y a plusieurs années dans le cadre de mon travail sur le site de la biliothèque d’Auch. Ce blog n’existe plus et je ne peux donc faire un lien vers ces articles passés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s