Séville (51)

Nous avions beaucoup marché durant cette journée et nous étions assez fatigués. Nous avons donc pris un taxi place d’Espagne pour rejoindre la place del Salvador et visiter l’église du divin Sauveur.


Dans le genre baroque, c’est quelque chose ! Exubérance de la religion, des ornements, des dorures. Tout y est…

L’outrance caractérise toutes les scènes religieuses et la symbologie qui y est attachée.


Ces excès d’ornements en tous genres donnent un ensemble propice à de belles photographies.


Le retable majeur est particulièrement spectaculaire. Il a été réalisé par Cayetano de Acosta.

Voici le retable de la Vierge des Eaux.


Le retable du Christ de l’Amour par Juan de Mesa.


J’aime bien la représentation du Christ sur un âne dans la photo suivante…


En visitant l’église, on découvre aussi des sculptures et des objets de culte conservés dans des salles adjacentes.


À suivre…

2 réflexions sur “Séville (51)

  1. Magnifiques photos. Quand j’étais jeune, je n’aimais pas le baroque, avec le temps qui passe j’admire toutes ces réalisations, que d’art dans tout ça !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s