Amsterdam (16)

Notre visite du Rijksmuseum est riche par les nombreux sujets que nous pouvons admirer. J’aime beaucoup ce phare au milieu de cette mer déchaînée sous un ciel d’encre. Le tableau d’Hendrik Willem Mesdag s’intitule Phare au milieu des vagues.

Le Paysage suivant est beaucoup plus paisible. C’est l’œuvre de Camille Corot.

Retour au portrait avec ce tableau intitulé Arrangement en jaune et gris – Effie Deans. Le nom du peintre est James Abbott McNeill Whistler.

Dans La corniche près de Monaco, la lumière et les couleurs nous rappellent que le peintre est Claude Monet.

Ici, dans la Rue Notre-Dame, Paris, de Johan Barthold Jongkind, la lumière transforme cette vue citadine en paysage méridional. Étonnant…

Voici un Portrait de Don Ramón Satué, par Francisco de Goya.

Le musée expose aussi des objets comme ici ces armes. Ce n’est pas ce que je préfère…

Ce très beau Portrait d’une jeune femme avec le chien Puck, on le doit à Thérèse Schwartze dont nous avons déjà parlé dans l’article précédent Amsterdam (15).

Un très beau meuble…

Et que dire de ce piano !

Voici La chute de l’homme, par Cornelis Cornelisz de Haarlem.

Une scène particulièrement effrayante : Le Massacre des Innocents, par Cornelis Cornelisz de Haarlem.

J’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de cette peinture de Moine méditant près d’une ruine au clair de lune, par Frederik Marinus Kruseman.

La lumière qui baigne cette scène fait presque oublier qu’il s’agit d’un drame, puisque ce tableau s’intitule Naufrage au large d’une côte rocheuse, par Wijnand Nuijen.

Les deux portraits qui suivent sont du même peintre Jan Adam Kruseman. Le premier est un Portrait de Guillaume II, roi des Pays-Bas.

Le deuxième tableau est le Portrait d’Alida Christina Assink. Ce qui est assez frappant dans ces deux peintures c’est le regard de dévotion du chien pour son maître ou sa maîtresse…

Voici La boutique du libraire Pieter Meijer Warnars sur le Vijgendam à Amsterdam, par Johannes Jelgerhuis.

J’aime beaucoup cette sculpture faisant le Portrait d’une femme inconnue. C’est une œuvre de Lorenzo Bartolini.

Beaucoup plus austère est ce Portrait de Maritge Claesdr Vooght, par Frans Hals.

Pour ce portrait qui est un détail d’un tableau, je n’ai pas de référence à donner puisque cette photo a été faite par mon cher et tendre qui n’a rien noté à ce sujet.

À suivre…

2 réflexions sur “Amsterdam (16)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s