Lettrines : N

En voyant la lettrine du seizième siècle que je vous présente aujourd’hui, vous allez peut-être douter du fait qu’il s’agit ici de la lettre N. Et pourtant… Cette lettre peut aussi s’écrire n et l’on comprend mieux cette ancienne représentation alphabétique.

Pour preuve, voici le texte dont est issue cette lettrine. La phrase qui débute par ce n est nemo ecclesiam edificet, ce qui peut se traduire par que personne n’édifie une église on n’a plus aucun doute sur le mot nemo qui signifie personne.

Pour ma deuxième lettrine N, j’ai choisi une graphie plus minimaliste où deux animaux soulignent la barre oblique du N.

Pour aller un peu plus loin dans ces ouvrages anciens, voici la page d’où est tirée cette lettrine débutant le mot nihil qui signifie rien. Vous pouvez ainsi découvrir la difficulté du décryptage de ces textes médiévaux… ainsi que les annotations manuscrites d’un des possesseurs.

… et une autre graphie de la lettrine N.

À suivre…

Merci à la bibliothèque du Grand Auch pour les photos de ses fonds patrimoniaux.

2 réflexions sur “Lettrines : N

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s