Balade italienne (37)

Nous continuons notre visite de la galerie de l’Académie. Nous nous dirigeons vers la Gipsoteca Bartolini où sont rassemblées les épreuves en plâtre effectuées par les élèves de l’Académie au dix-neuvième siècle. J’aime beaucoup cette sculpture – Daphné et Chloé par Ulisse Cambi. Dommage que ma photo soit un peu floue…

italie585

C’est une salle en longueur où les œuvres sont nombreuses. Il y a beaucoup de visiteurs et l’espace pour circuler est restreint.

italie586

Notre guide n’est plus là – l’option de visite incluait juste la galerie des captifs et celle du David. Dommage car j’aurais bien aimé savoir à quoi correspondent ces points nombreux sur les sculptures…

italie587

italie588

italie589

Cette sculpture est le monument funéraire pour Adam Albrecht Adalbert, par Lorenzo Bartolini.

italie590

Après la sculpture, place à la peinture. Voici François Ier au lit de mort de Léonard de Vinci (1828) par Cesare Mussini.

italie591

Nous faisons un bond dans le temps en pénétrant dans la salle de Giotto et de son école. Nous avons déjà admiré les œuvres du maître à Padoue – voir Balade italienne (18), Balade italienne (19) et Balade italienne (20). Vous pouvez retrouver les œuvres des giottesques sur la page Wikipédia consacrée à la galerie de l’Académie.

italie592

Ce crucifix est de Bernardo Daddi. Il fut réalisé en 1340-1345.

italie593

italie594

italie595

italie596

Je n’ai pas noté toutes les références de ces œuvres. Malgré tout, j’ai pu retrouver sur Internet quelques indications. Ici, c’est Albero della Vita (L’arbre de vie) par Pacino di Bonaguida.

italie597

Du même artiste, voici une magnifique Madone.

italie598

Ce tableau intitulé  Madeleine pénitente et huit histoires de sa vie est l’œuvre d’un peintre anonyme que l’on a appelé le Maître de la Madeleine.

italie599

La madone très austère que l’on voit ici est vraiment étonnante. Je ne connais pas l’artiste qui l’a réalisée, mais je l’aime beaucoup. Elle contraste singulièrement avec les autres représentations de la Vierge.

italie600

italie601

Ce fragment d’une fresque de Giotto permet d’admirer cet art du portrait dans lequel l’artiste excellait.

italie602

Pour terminer cet article voici la Vierge de l’humilité avec l’enfant, San Lorenzo, Sant’Onofrio, San Giacomo Maggiore et San Bartolommeo, par Puccio di Simone.

italie603

Notre visite de la galerie de l’Académie n’est pas terminée.

À suivre…

cropped-cropped-notes-e1395681347655

 

5 réflexions sur “Balade italienne (37)

  1. La nonchalance avec laquelle la statue de ta 5ème photo semble s’accouder à la planche fixée au mur pour contempler les visiteurs m’a beaucoup amusée 🙂

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s