Circa 2019 (3)

instante

Instante par les compagnies MPTA et 7Bis

« Cet homme est fou ! » Voilà la réflexion que je me suis faite après avoir vu Instante. Tous les superlatifs conviennent pour ce spectacle incroyable, époustouflant. La performance qu’accomplit devant nous Juan Ignacio Tula est véritablement extraordinaire et emporte le spectateur dans un autre monde : celui du mouvement giratoire perpétuel que pratiquent les derviches-tourneurs, avec un élément en plus, la roue cyr. Un mouvement envoûtant et hypnotique dont on ressort ébranlé. Superbe !

möbius

Möbius par la compagnie XY et Rachid Ouramdane

Si l’on a déjà vu d’autres spectacles de cette compagnie – ce qui est mon cas – on s’attend toujours à voir des acrobaties exceptionnelles. Et ce fut encore une fois ce qui arriva. Möbius, c’est une chorégraphie symphonique aérienne où, même pendant l’Andante se succèdent des figures complexes comme par exemple six portés de trois personnes… Vertigineux et vraiment très impressionnant !

i-solo

i-solo par la compagnie Jérôme Thomas

Avec i-solo, on retrouve cet artiste qui sait jongler avec les balles, les plumes, les sons et les mots. Jérôme Thomas est un véritable homme de cirque qui nous offre ici un spectacle plein de poésie et de fantaisie où il incarne une sorte de savant fou. Comme il le dit lui-même, il sait jouer avec des riens vides, des riens pleins ou des pas grand chose. Ses mots ont fait surgir de ma mémoire le souvenir de Raymond Devos vu dans cette même salle du Mouzon il y a bien des années, le 24 mars 2000. Jérôme Thomas s’inscrit dans cette lignée des jongleurs de mots. C’est vraiment un grand monsieur.

fresh circle

Fresh circle 1 par des écoles de la FEDEC

Les Circle, c’est une tradition du festival qui permet de découvrir le travail des écoles de cirque professionnelles. Cette année, le séminaire international des arts du cirque – FRESH CIRCUS #5 se tenant pendant le festival Circa, les Circle du mercredi 23 octobre s’appelaient Fresh Circle et avaient lieu en quatre endroits différents. Ainsi un grand nombre d’écoles ont pu présenter un numéro. À la Maison de Gascogne, nous avons pu voir le travail de l’École nationale de cirque de Montréal au Canada, Nar6, un programme très prometteur. Ensuite, ce fut la création proposée par quatre écoles – ProCirk (Arc-en-Cirque, Centre des Arts du Cirque Balthazar, Piste d’Azur) / Cirko Vertigo – et intitulée L’écologie des idées. Ce travail réalisée par des écoles qui ne se connaissaient pas a été produit en une semaine. Bravo à tous !

À suivre…

cropped-cropped-notes-e1395681347655

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s