ZTL, le jackpot italien

Si vous désirez aller prochainement en Italie, je vous conseille fortement d’éviter les centres villes en voiture, que ce soit avec votre propre véhicule ou pire encore avec une voiture de location. Sinon, cela peut vous coûter très cher.

ZTL1.png

Tout commence par un panneau que l’on connaît un peu en France mais qui, en Italie, est utilisé d’une façon intensive et très efficace !

Pour nous l’addition sera sans doute salée… Environ un mois après notre retour d’Italie, nous recevons un avis de la société de location de voitures qui nous fait part d’une infraction commise à Pise. C’est rédigé en italien et en anglais. Aucun montant d’amende n’est indiqué. Mais il y a le lieu et le motif « Transitava in zona a traffico limitato senza autorizzazione ». Pour la traduction de ce bref passage, ça va. Il suffit d’attendre la suite…

ZTL2

À Pise, dans la direction de la tour.

Trois semaines après, quatre nouveaux avis pour Bologne sur un intervalle d’une demi-heure. Là, ça commence à faire beaucoup… D’autant plus que notre compte a été débité de quatre fois 30€50, prélevés par la société de location pour ses frais de recherche – c’est dans le contrat signé en Italie et en italien !

ZTL3

À Pise, un peu plus loin.

Nous commençons à comprendre en regardant sur Internet la réglementation sur les ZTL en Italie. Les centres historiques sont interdits aux voitures non autorisées et à chaque fois que vous êtes pris en photo, cela fait une infraction. Or, à Bologne, nous avons tourné une demi-heure pour trouver une place pour nous garer et nous n’avons pas vu les panneaux. Il faut dire qu’ils ne sont pas toujours évidents, d’autant plus quand on circule dans une ville qu’on ne connaît pas. Pour preuve les captures d’écran pour les panneaux à Pise…

Heureusement qu’après avoir beaucoup tourné dans Bologne, nous avons capitulé. Les montants des amendes sont plutôt élevés et nous pouvons les recevoir jusqu’à 360 jours après l’infraction. Ce qui nous inquiète, c’est le montant total que l’on va nous réclamer, car nous nous sommes arrêtés dans d’autres villes…

Pour les recours, ce n’est pas terrible, d’après ce que j’ai pu voir…

Alors les ZTL italiennes, c’est le jackpot pour les villes d’Italie. ZTL, on pourrait traduire ça par Zone Touristique Lucrative ou mieux Zone TireLire !

ZTL4.jpg

J’imagine la même chose chez nous dans nos petites villes, à Auch par exemple autour de la mairie et de la cathédrale… Très rentable pour les finances locales mais pas pour ceux qui ne connaissent pas la ville et qui cherchent simplement une direction ou un parking !

cropped-cropped-notes-e1395681347655

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s