Bib’n blog : Anamorphoses (1)

En juillet 2018, je vous ai parlé ici d’une anamorphose réalisée sur la forteresse de Carcassonne et puisqu’il est question d’anamorphose, c’est l’occasion d’évoquer un article que j’avais écrit il y a quelques années sur Bib’n blog, l’ancien blog de la bibliothèque du grand Auch où je travaillais…

Anamorphoses… Voilà un nom barbare pour une technique artistique très ancienne et particulière. Ce mot, tiré du grec, fait référence à une « déformation d’images, de telle sorte que ou bien des images bizarres redeviennent normales ou des images normales deviennent bizarres quand elles sont vues à une certaine distance et réfléchies dans un miroir courbe ». (définition CNTRL)

Une illustration de ce procédé nous est donnée par deux gravures d’un ouvrage de notre fonds ancien. L’auteur de cet imposant traité en quatre volumes, Magia universalis naturae et artis, est un certain Gaspar Schott (1608-1666), physicien allemand, contemporain d’Athanase Kircher –  jésuite allemand, esprit encyclopédique et un des scientifiques les plus importants de son temps. En voyant ces gravures, on comprend, sans avoir lu le texte en regard, que l’anamorphose est une technique complexe dont nous pouvons trouver les formules mathématiques dans des ouvrages ou sur des sites spécialisés.

anamorphose3

Le livre de Jurgis Baltrusaitis, Anamorphoses ou Thaumaturgus opticus – que vous pouvez encore trouver sur les rayonnages de la bibliothèque du grand Auch – retrace l’histoire de ces techniques déformantes de la perspective.  Les images décomposées et transformées par anamorphose se répandent au XVIe siècle, mais il faut attendre le XVIIe pour que le terme spécifique soit retenu et que des ouvrages sur le sujet fassent leur apparition. Comme nous l’apprend l’étude de Jurgis Baltrusaitis, le père Athanase Kircher et, à sa suite, Gaspar Schott, son disciple, jouent un rôle essentiel dans l’histoire de l’anamorphose :

« La Magia anamorphotica constitue un livre tout entier de la Magia universalis. C’est là que l’on voit apparaître soudainement les mots « anamorphose », « anamorphon » que l’on ne trouve pas encore chez Athanase Kircher […] »”

À suivre…

cropped-cropped-notes-e1395681347655

2 réflexions sur “Bib’n blog : Anamorphoses (1)

  1. Me souviens avoir entendu parler d’une caméra à anamorphoses croisées, développée dans les années 80 par le CEAT à Toulouse, d’une précision extraordinaire … mais vite supplantée par les interféromètres laser et des détecteurs plus précis.
    Merci, Dominique (Amouroux), et une douce journée à toi.

Répondre à Gilles Labruyère x

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s