Instants slaves (7)

La première chose qui attire le regard dans le Petit hall italien, c’est la verrière insérée dans une voûte finement ouvragée.

russie86

On retrouve une décoration similaire dans le Grand hall italien où nous nous attarderons un peu plus tard.

russie87

En pénétrant dans la Galerie de l’histoire de la peinture ancienne, l’ensemble des sculptures, des peintures, des couleurs, des formes et des ornements procure une sensation d’harmonie parfaite.

russie88

Plus que les peintures qui donnent le nom à la galerie, ce sont les sculptures qui m’ont séduite. Visages fins et ravissants…

russie89

… ou affligés d’un chagrin insurmontable.

russie90

Dans le Grand hall italien dont nous avons déjà parlé, voici Le Pont du Rialto à Venise par Michele Marieschi.

russie91

Cette autre vue de Venise intitulée Réception de l’ambassadeur de France à Venise est l’œuvre de Canaletto.

russie92

Après l’Italie, nous voici dans le Hall espagnol. Le Portrait de l’actrice Antonia Zárate est signé Francisco de Goya.

russie93

Au milieu de tous ces personnages sérieux, une peinture d’enfant souriant séduit par sa fraîcheur tous les spectateurs. C’est le Garçon avec un chien du peintre espagnol Bartolomé Esteban Murillo.

russie94

Nous voici maintenant dans le Hall Rembrandt qui va nous procurer tant d’émotions diverses. Tout d’abord, cette fascinante représentation de Danaé

russie95

Et cette magnifique Flora, montrant la femme de Rembrandt, Saskia van Uylenburgh en déesse Flore.

russie96

Voici le Portrait d’un érudit.

russie97

Quant à moi, j’ai un faible pour ce Portrait d’un vieillard en rouge. Il y a dans le regard et dans les mains de cet homme un concentré de notre humanité avec toute sa richesse et sa vulnérabilité.

russie98

Peut-être préfèrerez-vous le Retour de l’enfant prodigue dont voici un détail ? Pour chacun, l’émotion varie suivant les personnages et les situations mises en scène.

russie99

Après le Hall Rembrandt, notre visite du musée touche à sa fin. Nous redescendons par l’Escalier du conseil. Nous traversons le Hall à vingt colonnes où je remarque le plafond à caissons.

russie100

En pénétrant dans la Pièce du grand vase, on est impressionné par la taille de cette sculpture d’un bloc de jaspe de 19 tonnes venue de Kolyvan et installé dans cette salle du musée, avant d’en avoir édifié les murs bien évidemment, le vase étant beaucoup trop grand pour passer par les entrées.

russie101

La dernière salle de notre visite, c’est le Hall Jupiter… et l’imposante statue du dieu de romain.

russie102

Notre visite du musée de l’Ermitage est terminée. De nombreuses œuvres nous restent inconnues mais pour un site aussi important il faut consacrer beaucoup plus que deux heures de notre temps !

À suivre…

cropped-cropped-notes-e1395681347655

2 réflexions sur “Instants slaves (7)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s