Instants d’année… Martigny 2011 (2)

Un jardin peuplé de sculptures d’artistes talentueux donne un attrait supplémentaire à une promenade estivale. Ici, Elément d’architecture contorsionniste V de Jean Dubuffet.

VIEWTY2

L’esprit vagabonde et se laisse emporter dans les rêveries suscitées par les œuvres. C’est ce qui rend le parc de la fondation Pierre Gianadda si précieux.

Roue Oriflamme de Jean (Hans) Arp.

VIEWTY2

On peut même faire la conversation à la femme de bronze de George SegalWoman with Sunglasses on Park Bench…

VIEWTY2

… ou s’attarder sur une pelouse ombragée comme Les Pique-niqueurs du dimanche d’Elisheva Engel.

VIEWTY2

… à moins que l’on ne préfère s’asseoir au bord du bassin pour contempler la Tête de Joan Miró.

VIEWTY2

L’Eau ou Grande Laveuse accroupie de Pierre-Auguste Renoir et Richard Guino.

VIEWTY2

Et soudain un colosse, le Grand Guerrier de Montauban d’Emile-Antoine Bourdelle.

VIEWTY2

Pour finir, nous aurions aimé découvrir les sculptures qui ornent les ronds-points de Martigny, mais il fallait rentrer… Dommage !

VIEWTY2

L’obscurité gagnait les montagnes… Nous avions de la route à faire !

cropped-cropped-notes-e1395681347655

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s