Lettrines : C

Pour continuer le petit panorama des lettrines, voici sans surprise la lettre C. Nous sommes toujours au seizième siècle. L’imagerie en matière d’animaux peut considérablement varier, comme le prouvent les deux exemples que j’ai choisis de vous montrer. Commençons par une représentation assez proche de la réalité.

lettrinec-1

Cet animal fait penser à un poney, détail assez réel. Ce qui l’est moins, c’est cet enfant nu qui le chevauche !

Pour cette deuxième lettrine, les animaux qui ferment le contour du C font partie de ce bestiaire fantastique que l’on retrouve dans l’iconographie médiévale. À l’inverse, les personnages à l’intérieur de la lettre semblent affairés à des tâches quotidiennes. Si l’on a du mal à identifier ce que fait l’homme accroupi, en revanche celui qui sort de la maison tient un panier. Intéressant contraste entre le réel et l’imaginaire…

À suivre…

Merci à la bibliothèque du Grand Auch pour les photos de ses fonds patrimoniaux.

NOTES

2 réflexions sur “Lettrines : C

  1. bruno Dubois dit :

    J’adore cette naiveté délicate et sublime ! Les artistes avaient l(avantage du temps qui était largement moins comptés que maintenant !!!

    • Domi Amouroux dit :

      J’ai encore beaucoup d’autres lettrines aussi belles à vous faire découvrir… Je suis comme vous, j’adore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s