Classiques d’été

L’été, fleurissent les festivals de toutes sortes et dans tous les coins de France. Bien sûr, cette année, l’actualité sanglante a modifié le déroulement de ces manifestations culturelles, parfois même jusqu’à leur annulation. Mais continuer à sortir est une des armes contre la barbarie…

boulaur

Pour nous, dans le Gers, il y eut d’abord un concert exceptionnel à l’abbaye de Boulaur où les sœurs de la communauté cistercienne accueillaient le public des Musicales des coteaux de Gimone. Au programme, des chants grégoriens par les sœurs de l’abbaye, sous la direction d’Elmar Lampson, puis ce fut le Stabat Mater de Pergolèse avec Helen Kearns, soprano, Robert Expert, contre-ténor, le Quatuor Zemlinsky, et Jean-Christophe Revel à l’orgue. Ces voix et cette musique me donnaient des frissons. L’ovation prolongée à la fin du concert disait toute l’émotion éprouvée par les auditeurs de ces moments d’exception dans un lieu magnifique.

condom

Un autre festival retient notre attention pendant l’été : les Nuits Musicales en Armagnac. Une partie de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse se déplace chaque année à Lectoure ou Condom dans la cathédrale. Cette année, à Condom, le programme avait une couleur hispanique : Habanera d’Emmanuel Chabrier, Concerto de Aranjuez de Joaquin Rodrigo et en fin de première partie une tonalité plus dansante avec Carlos Gardel. Pour terminer en beauté, L’amour sorcier de Manuel de Falla a magistralement emporté le public dans ses flamboiements obsédants.

Un vrai bonheur…

NOTES

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s