L’acanthe, la nymphe et Apollon

L’étymologie vous entraîne parfois aux sources des histoires les plus belles ou les plus insolites. Vous ne me croyez pas ? Et pourtant ! Tenez par exemple le mot calepin. Pour tous, c’est simplement un petit carnet où l’on note quelques observations rapides. Un jour d’inventaire au fonds ancien de la bibliothèque où je travaille, je me suis vue obligée de déplacer un énorme et pesant volume d’un certain Ambrogio Calepino ! Utilisé au départ pour désigner un dictionnaire, le mot calepin est ensuite devenu – par quel trait d’humour ! – ce petit objet que l’on met dans la poche…

acanthe

Pour l’acanthe dont je veux vous parler ici, j’ai trouvé tant d’histoires différentes – dans des encyclopédies, dictionnaires biographiques, sites Internet – qu’à la fin j’ai dû me rendre à l’évidence : impossible de trouver le texte qui expliquait la fascinante légende d’Akhanta griffant Apollon et que l’on retrouve un peut partout sur Internet. Ce qui est sûr c’est qu’Apollon aimait séduire les femmes et les nymphes qu’il métamorphosait au gré de sa fantaisie.

danseuses de delphesPeut-être finalement Akhanta voulant résister à ce dieu trop charmeur a-t-elle vraiment eu ce geste qui la condamnait à devenir la plante dont le nom grec signifie épine. Peut-être aussi est-elle une de ces gracieuses danseuses de la Colonne d’acanthe trouvée près du sanctuaire d’Apollon à Delphes. Allez savoir…

Merci à la bibliothèque d’Auch pour les photos de ses fonds patrimoniaux.

NOTES

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s