Du lion allant à la chasse avec d’autres bêtes

Le lion est certainement un des animaux les plus intéressants pour les fabulistes, tant il évoque la puissance et la suprématie sur tous les êtres vivants. Cette image de force et de majesté fut souvent utilisée pour dénoncer certaines vanités humaines. Dans la fable d’Ésope, Du Lion allant à la chasse avec d’autres bêtes, le lion agit pour son seul intérêt, ce qui est finalement très animal…

Illustration de Gustave Doré

“Un Lion, un Âne et un Renard étant allés de compagnie à la chasse, prirent un Cerf et plusieurs autres bêtes. Le Lion ordonna à l’Âne de partager le butin ; il fit les parts entièrement égales, et laissa aux autres la liberté de choisir. Le Lion indigné de cette égalité, se jeta sur l’Âne et le mit en pièces. Ensuite il s’adressa au Renard, et lui dit de faire un autre partage ; mais le Renard mit tout d’un côté, ne se réservant qu’une très petite portion. « Qui vous a appris, lui demanda le Lion, à faire un partage avec tant de sagesse ? − C’est la funeste aventure de l’Âne, lui répondit le Renard.”

On retrouve ici tous les poncifs concernant la bêtise de l’âne et l’habileté du renard, mais qu’importe ! L’effet obtenu en quelques lignes est admirable. Si l’on prend la version de La Fontaine, La Génisse, la Chèvre et la Brebis en société avec le Lion, les animaux mis en scène et le ton de l’histoire sont très différents. Jugez plutôt :

lion de Lambert

La Génisse, la Chèvre, et leur sœur la Brebis,
Avec un fier Lion, seigneur du voisinage,
Firent société, dit-on, au temps jadis,
Et mirent en commun le gain et le dommage.
Dans les lacs de la Chèvre un Cerf se trouva pris.
Vers ses associés aussitôt elle envoie :
Eux venus, le Lion par ses ongles compta,
Et dit : « Nous sommes quatre à partager la proie. »
Puis en autant de parts le Cerf il dépeça ;
Prit pour lui la première en qualité de Sire :
« Elle doit être à moi, dit-il ; et la raison,
C’est que je m’appelle Lion :
À cela l’on n’a rien à dire.
La seconde, par droit, me doit échoir encor :
Ce droit, vous le savez, c’est le droit du plus fort
Comme le plus vaillant, je prétends la troisième.
Si quelqu’une de vous touche à la quatrième,
Je l’étranglerai tout d’abord.

Ici, point de partage proposé par le lion, point non plus d’âne, ni de renard. Le lion seul régit l’affaire, sans tenir compte de ceux qui l’accompagnent. Lui seul mange, lui seul décide car il a le droit du plus fort qui oblige tous les autres acteurs à s’incliner devant lui. On perçoit facilement dans ce propos une critique à peine dissimulée du pouvoir de droit divin exercé par Louis XIV.

LION - PHEDRE Cette version de La Fontaine est proche de celle de Phèdre. Dans le texte du fabuliste antique, La Génisse, la Chèvre, La Brebis et le Lion, on retrouve les mêmes animaux et la même attitude du lion. Quant à la morale de l’histoire, elle est ici annoncée d’emblée :

S’associer avec un puissant n’est jamais sûr ; cette fable va prouver ce que j’avance. La Génisse, la Chèvre et la patiente Brebis firent dans les bois société avec le Lion. Ils prirent un cerf d’une grosseur prodigieuse ; les parts faites, le Lion parla ainsi : « Je prends la première ; parce que je m’appelle Lion ; la seconde, vous me la céderez, parce que je suis vaillant ; la troisième m’appartient, parce que je suis le plus fort ; quant à la quatrième, malheur à qui la touche ! » C’est ainsi que, par sa mauvaise foi, il resta seul maître du butin.

Quelle que soit l’époque où ils ont été écrits, ces textes ont tous une chose en commun : ils nous parlent des puissants et de leurs façons d’agir et finalement, on peut encore trouver dans nos sociétés contemporaines des lions dénués de scrupules…

Merci à la bibliothèque d’Auch pour les photos de ses fonds patrimoniaux.

NOTES

2 réflexions sur “Du lion allant à la chasse avec d’autres bêtes

  1. Effectivement, je crois bien que les lions dénués de scrupules sont légion de nos jours… Merci à vous pour cette délicieuse plongée dans mes souvenirs d’adolescence, à l’époque où je découvrais Phèdre et Ésope en cours de latin 🙂

    Sébastien

    • Mon travail patrimonial et la découverte de ces magnifiques gravures m’ont poussée à chercher les différences entre ces fabulistes. Ces textes très courts sont toujours d’actualité ! J’adore ça !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s