Gabo… et l’éternité

Colombian writer and Nobel prize winner Gabriel Garcia Marquez celebrates his 87th birthday

Un géant de la littérature vient de rejoindre une éternité qui lui va si bien. Gabriel Garcia Marquez vient de quitter ce monde et nous, lecteurs passionnés qui puisons la force de poursuivre notre route dans des écrits puissants, intemporels et généreux, nous sommes orphelins, une deuxième fois en quelques mois. Doris Lessing, en novembre 2013, et maintenant Gabo… Cruelle réalité, mais leurs écrits nous sauvent et, sans relâche, nous interrogent sur le monde qui nous entoure et nous submerge… Bon voyage, Gabo, nous veillerons sur votre pensée…

“ En  fait,  la  mort  ne  lui  importait  guère,  mais  plutôt  la vie : aussi bien, quand fut prononcée la sentence, n’éprouva-t-il aucun sentiment de frayeur, mais seulement de la nostalgie.”

Cent ans de solitude – Éditions du Seuil, 1995

NOTES

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s