Les sept vies de Zizou la moustiquette (14)

Le dernier voyage

Mitsou et Mitsi sont deux adorables chatons, deux petites boules de poils, recroquevillées contre leur mère. Mitsou, le mâle, est entièrement noir, à l’exception toutefois d’une minuscule touffe blanche au creux de la gorge. Mitsi, elle, est tigrée, noire et grise avec sur le ventre une légère teinte rousse. Ils ne sont pas seuls : ils ont deux soeurs, noires comme Mitsou. Et tout ce petit monde est blotti dans la chaleur de Minouche, leur mère qui, de temps à autre, pose une de ses pattes sur la précieuse portée, comme pour la protéger.

mitsou

De moustiques en éléphants, d’éléphants en hirondelles, d’hirondelles en faucon et colombe, de faucon en fillette, de colombe en merle, Zizou et Zuzou sont enfin réunis sous les traits de Mitsou et Mitsi, chatons tendres et doux comme de la soie. Le soir de la disparition de Merlin, avant d’aller se coucher, Ninon, poussée par une inspiration subite, avait rédigé pour sa mère une lettre dans laquelle elle lui racontait toute la vérité sur ses vies précédentes. Elle lui parlait aussi de Zuzou, son amour de toujours qu’elle avait perdu, puis retrouvé. Elle finissait ainsi :

ecrire

 Ma chère maman, ne t’étonne pas si un jour tu ne me vois plus. Ne me cherche pas ; ce serait inutile. Tu verras alors apparaître à tes côtés une chatte dont j’aurai pris l’aspect. Ce sera peut-être demain, Parmi les petits de Minouche… ou dans dix ans… Je t’en supplie, crois-moi, même si cette histoire te paraît invraisemblable. J’ai eu le temps de réfléchir à tout ça… J’en arrive à l’instant à une curieuse possibilité : si, par hasard, demain, tu trouves dans la portée une chatte que tu n’aurais pas vue précédemment, alors, je t’en prie, regarde-la bien, ce sera peut-être moi… On ne sait jamais. Tout est si étrange… Si une telle chose se produisait demain, alors écoute-moi bien : le jour où tu devras donner des chatons de Minouche, garde Mitsou, le seul mâle noir de la portée et Mitsi, la dernière petite chatte… Je t’embrasse à jamais…
Ninon ”

chaton10

Au matin, Marie, ne voyant pas arriver sa fille, entre dans sa chambre où elle voit une enveloppe, posée bien en évidence. Elle l’ouvre ; éberluée, elle en découvre le contenu. Alors, elle repose la lettre et, machinalement, ses yeux se portent sur le lit où repose Minouche, confortablement blottie avec, entre ses pattes, quatre petits chatons bien rangés… Aussitôt elle remarque le dernier-né, le seul à ne pas être noir et, sur la couverture, quelques mèches des cheveux de Ninon, mêlées aux poils de Mitsi. Elle s’en saisit et se met à pleurer, maudissant cet étrange destin qui a transformé sa fille en chatte… Puis séchant ses larmes, elle prend Mitsi dans ses mains. La petite bête se redresse, flaire cette peau inconnue et pourtant familière et, levant la tête, esquisse une sorte de sourire… Alors, avec délicatesse, Marie repose Mitsi à sa place, tout près des autres chatons, dans la chaleur de leur mère, tendrement blottis les uns contre les autres.

À suivre

NOTES

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s