Les sept vies de Zizou la moustiquette (12)

Ninon et Merlin
(suite)

Les jours suivants, Ninon soigne avec application le petit chien qu’elle a appelé Ulysse. Le vétérinaire est venu, a examiné la blessure et a prescrit une pommade cicatrisante. Désormais, Ninon est très occupée et très heureuse. Elle est convaincue d’avoir près d’elle Zuzou revenu sur terre dans un corps de chien. Quand elle est seule avec lui, elle lui parle doucement :
– Si tu savais, mon Zuzou, comme tu m’as manqué. Il y a si longtemps que j’attendais cet instant ! 

chiots berger allemand 1

Bien sûr, elle continue à s’occuper des oiseaux, mais chaque jour elle les oublie un peu plus, préférant jouer avec Ulysse. Un jour pourtant, elle est bien obligée de remarquer l’un d’entre eux, un merle qui, beaucoup plus audacieux que les autres, habitués à se percher dans le jardin, est venu jusqu’à sa fenêtre pour chanter. Jour après jour, l’oiseau fait de même et Ninon finit par s’attacher à lui. Elle l’appelle Merlin et, en peu de temps, quand elle dit son nom, il arrive près d’elle et se pose sur son épaule. Aucun merle ne siffle comme lui et Ninon aime l’écouter. Un jour, alors qu’elle joue avec Ulysse, Merlin vient se poser sur sa tête et Ninon, qui connaît bien les oiseaux, se demande pourquoi celui-ci est si peu farouche. Alors elle a l’idée de se mettre à chanter :

Pique ! Pique !
Gratte ! Gratte…

Mais avant qu’elle ait fini son refrain, l’oiseau a pris la suite : il siffle la fin de la chanson. Pétrifiée, Ninon comprend enfin… Ulysse n’est pas celui qu’elle croyait. Son amoureux est là, perché sur sa tête. Le coeur de la jeune fille bat la chamade dans sa poitrine. Il lui semble qu’elle va s’écrouler d’un instant à l’autre, comme lorsqu’elle s’appelait Tipitt. Alors Ninon tend la main et l’oiseau vient se poser sur son doigt pointé. Il se remet à chanter ce petit air qu’ils connaissent tous deux si bien et Ninon, les merle noirlarmes aux yeux, fredonne à son tour. Soudain, en l’écoutant, elle comprend tout ce qu’il lui dit par ce chant. Il lui raconte comment Zuzou colombe fut capturé par un oiseleur, aussitôt après avoir échappé aux serres d’Hora. Il a passé de longues années enfermé dans une cage où il a fini par mourir de tristesse. Et pour revenir sur cette terre, il a choisi d’être un merle. Il fut si désespéré quand Ninon fut convaincue d’avoir retrouvé son bien-aimé dans le corps d’Ulysse qu’il se mit à perfectionner son chant pour qu’un jour elle comprenne tout ce qu’il lui dirait. Et c’est ce qui arrive maintenant… La jeune fille, de façon inexplicable, entend les notes comme s’il s’agissait de mots.
À partir de cet instant, Ninon, Merlin et Ulysse deviennent inséparables, Ninon gardant toute son affection au jeune chien qui l’a aidée à retrouver Zuzou. Les années passent. Ninon est maintenant une belle jeune femme aussi solitaire que l’enfant d’autrefois. Sa famille ne comprend pas pourquoi elle est ainsi mais, au fil du temps, ils ont fini par accepter cet étrange comportement. Hélas, chaque jour qui passe fait vieillir Merlin et Ninon sait bien qu’il disparaîtra avant elle. Elle a beaucoup de mal à admettre cette vérité… Qu’arrivera-t-il alors ?

À suivre

Merci à Luc Demalorthy pour la photo de merle.

NOTES

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s